La Communication dans les groupes 


· Selon Aristote, l’homme est un animal social.

· d’autres aspects entrent en jeux :

· Les effets de la dynamique propre au groupe, Sa structure, Ses objectifs, L’identité collective, Le rapport de force, etc.

· C’est en psychologie sociale, avec kurt lewin que les premiers travaux sur la communication en groupe ont été menés.

        I.  définition et caractéristiques du groupe

·         « Un ensemble de personnes interdépendantes ».

·         Le  groupe familial, la classe d’école, le groupe de travail, l’équipe sportive, etc.)

·         (Association, parti politique, secte, syndicat, entreprise, club, groupe d’amis ou de copains, etc.)

·         un groupe se caractérise par les points suivants :

o   Les membres sont en interaction

o   Ils partagent un but commun

o   Ils ont des règles communes : Formelles et informelles

·         Ils élaborent des rôles stabilisés

o   Certains rôles sont officialisés dans des statuts d’autres plus informels implicitement reconnus et reproduit par tous

·         Ils élaborent un réseau de relations interpersonnelles

o   Il se tisse alors un véritable réseau de relations avec des cercles d’influence, de pouvoir

o   Le sociogramme (diagramme des liens sociaux qui existent entre des personnes dans un groupe)

·         la dynamique des groupes : S’intéresse donc à l’ensemble des composants et des processus qui interviennent dans la vie des groupes « face à face »

      II.  pourquoi étudier la communication dans les groupes ?

·         L’évolution des processus de communication

·         L’ébranlement des modèles d’autorité

·         Les groupes humains produisent le meilleur et le pire :

o   création, coopération et autonomie

o   sectarisme (fanatisme, intolérance) et aliénation

·         Une pression vers la performance et la responsabilisation individuelles

    III. les notions fondamentales de la communication dans le groupe

1) Le problème de la cohésion

·         C’est le champ des forces ayant pour effet de maintenir ensemble les membres d’un groupe et de résister aux forces de désintégration

·         le sentiment du « nous », de « l’être-ensemble »

2) les mobiles d’appartenance au groupe :

·         L’attrait de l’appartenance au groupe

·         Le besoin d’identification

·         But commun et de l’action collective

·         Le besoin de sécurité

·         Le besoin d’estime et de pouvoir

·         « Besoins » cathartiques » (Aristote : effet de « purification »produit sur les spectateurs par une représentation dramatique)

3) la conformation

·         Certaines uniformités (identités, ressemblances) dans leurs conduites, leurs opinions, leurs sentiments, leur langue même (coutumes, valeurs ; ce qui est correct, ce qui est hyper apprécié, etc.)

4) les conduites déviantes

·         Exemple : « tire-au-flanc », « fayot » (zélé)

5) le leadership

·         H.B karp (1981) : le leadership est l’art d’amener des personnes à accomplir une tâche  volontairement »

·         C’est une « aptitude individuelle » : « l’ascendant personnel »  (attirance) ou le « charisme » (force magnifique, aptitude, talent, génie, habilité, attraction)

 

Styles (types) de leadership (trois)

1) style autocratique

·         Le leader impose sa volonté, ses valeurs ou décisions

·         Il peut être un chef paternaliste

·         Ce style provoque parfois des conflits, des mécontentements, des désengagements

2) style « laissez faire »

·         Une atmosphère relâchée et décontractée

·         Ces groupes sont peu efficaces et peuvent engendrer l’insatisfaction quant au résultat et au but à attendre

3) style démocratique : (coopératif)

·         Chaque décision est discutée avant d’être soumise à un vote

·         Les participants sont souvent motivés et dynamiques

·         Parfois des procédures longues, des réunions nombreuses et des discussions sans fin qui nuisent à la productivité et à l’efficacité

·         « Le chef, c’est l’homme de la situation »

Approche du leadership

·         Cératines privilégient la personnalité

·         Taille, beauté, intelligence, volonté

·         Certaines privilégient les fonctions ou la compétence

·         Le leader est une combinaison de situation et de la personnalité et des compétences

   IV.  Conclusion

·         Le groupe est comme un microsystème psychosocial

·         On l’étudie sur le plan théorique avec des concepts analytique, affectifs, culturels, sociaux, etc.

·         On étudié sur les phénomènes d’identification, de résistance, d’affects, de fantasme…) ;

·         Les jeux de force et d’influences, de tension, de décision, de régulation …)

·         Sur le plan pratique, on organise des séminaires de formation relationnelle


Partager:
Next
This is the most recent post.
Previous
Article plus ancien

fadilo-kl

Post A Comment: