LES ACCENTS ( SUITE ): L'ACCENT AIGU

******************************************
Tout d'abord il faut signaler que l'accent aigu ne s’utilise que sur la lettre e, et nulle part ailleurs,
contrairement à l'accent grave et l'accent circonflexe.
Lorsqu' on met l’accent aigu sur la lettre " e", le -é se prononce comme un son fermé.
Les lèvres demeurent fermées lorsqu'il est prononcé.
Exemples: été, pré, blé, déprimé, fée, gorgée ...
I- QUAND FAUT-IL UTILISER L'ACCENT AIGU SUR LA VOYELLE " e " ?
1- Lorsque la voyelle " e " est la première lettre du mot.
Exemples :
● étable, élection, étendre, étirer, éliminer …
Exceptions :
les mots en -ère et -ès prennent un accent grave : Une ère, un ers (légume lentille).
2- Lorsque la voyelle « e » est la dernière lettre du mot.
Attention, cela concerne aussi les mots au pluriel terminant par un -s ou se terminant par un -e muet (" e " que nous ne prononçons pas).
Exemples :
● Un relevé, des relevés, un canapé, des canapés, un abonné, une abonnée…
3- lorsque la voyelle " e " est placée entre deux consonnes.
Exemples :
● mélangé, séparé, préféré, …
Exceptions :
Pedigree, repartie (dans le sens de « réplique » mais on écrit « répartir »), revolver.
Attention : Besicles ou bésicles (toujours au pluriel).
4- Lorsque " e " précède une syllabe sans " e " muet.
Exemples :
●immédiat/ compléter/ génération / généralement
Quelques exceptions à cette règle dans l'ancienne orthographe ( avant la réforme de 1990 ) tels que :
-événement, réglementation…
- les formes du futur et du conditionnel ( il complétera, il gérerait…)
avec un accent aigu même s’il était suivi d’un e muet.
Toutefois afin de respecter la règle, les rectifications de l’orthographe de 1990 préconisent l’accent grave pour ces mots : évènement/ règlementation/ il complètera/ il gèrerait.
5-On met un accent aigu sur la dernière lettre des participes passés des verbes
du premier groupe (terminaison en -er) et sur le participe passé du verbe être.
Exemples :
● éliminé/ mangé/ réparé, travaillé/ été…
II- QUAND NE FAUT-IL JAMAIS METTRE D'ACCENT SUR LA VOYELLE " e " :
1- Lorsque la voyelle "e" précède un x .
Exemples:
● expliquer/ exercice / flexible / circonflexe / sexe / perplexe ....
2- Devant une consonne double.
Exemples:
● intéreSSant/ il appeLLe/ il jeTTe/ une filleTTe/ une trompeTTe ...
3- Lorsque la voyelle " e " est suivie de « d », « f » ou « r » ou si « z » est la dernière lettre du mot. ●Exemples : Une nef, une clef, pied, nez, du riz …
À bientôt !
Partager:

fadilo-kl

Post A Comment: