La poésie est un genre littéraire qui utilise le langage pour créer des images, des sonorités, des rythmes et des émotions. On distingue deux formes principales qui sont attachées au genre poétique : la forme fixe et la forme libre. La première  est connue depuis l’Aantiquité grecque. Ronsard est le dieu de la poésie fixe grecque.  Dès cette époque, de nombreuses règles de composition avaient été fixées. Au cours de l’histoire littéraire, la poésie a évolué et les formes ont changé. Toutefois, plusieurs éléments qui sont à la base d'un poème à forme fixe ont traversé les époques.

Depuis le début de l’histoire littéraire, plusieurs formes fixes en poésie ont été utilisées. Chacune de ces formes fixes se caractérise par des contraintes particulières auxquelles les auteurs doivent se plier.

Les règles concernent généralement le nombre et le type de vers et le nombre et le type de strophes. Par contre, plusieurs règles peuvent aussi préciser le genre et la valeur des rimes ainsi que leur disposition, la présence du narrateur dans le poème, le sujet abordé, etc.  La deuxième forme dite poésie en vers libre est apparue à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Les auteurs désiraient amener la poésie plus loin, ce que les formes fixes ne permettaient pas. Ce changement permettra à de nouvelles possibilités créatrices d'émerger puisque le poème de forme libre ne répond à aucune règle, tant sur la longueur des vers, la longueur des strophes, la disposition du poème sur la page, etc. Même la rime n'est plus un élément indispensable dans cet univers poétique.
Comme il n’y a aucune règle, une même forme pourra donner lieu à des caractéristiques variées. Certains auteurs reprennent quelques dispositions classiques comme les surréalistes qui préconisent l’art pour l’art, Théophile Gautier le confirme « les dieux eux-mêmes meurent, mais les vers souverains demeurent ».  Alors que d’autres utilisent des formes totalement éclatées. Les auteurs jouent alors avec les espaces, les variations dans la longueur des vers, on cite là Arthur Rimbaud et son nouveau projet qui annonce une nouvelle conception de la poésie française dans son recueil « illumination ».  La ponctuation, la disposition des mots sur la page, Guillaume Apollinaire est celui qui introduit le calligramme en poésie. Ou encore le poème en prose introduit par Baudelaire  etc. La poésie ainsi définie coule la langue dans des moules aussi divers qu'il y a de mètres.
Verlaine a dit que : « La littérature n'est qu'un développement de certaines propriétés du langage »
Le texte littéraire est un moyen formidable pour maîtriser la langue parce que le texte littéraire est très riche linguistiquement et culturellement. Avec la littérature l'enseignant a plusieurs possibilités pour développer les compétences langagières des apprenants.
La poésie est un excellent support d'enseignement de FLE. En effet, le texte poétique participe à l’esthétique du texte littéraire. Pour l'apprenant, la poésie est un espace de liberté « L'utilisation de la langue pour le rêve ou pour le plaisir est importante au plan éducatif».L'idée est de s'appuyer sur le plaisir littéraire pour réaliser des objectifs pédagogiques. Au niveau linguistique, l'apprenant découvrira la richesse linguistique, notamment la richesse de champ lexical. Il découvrira aussi des pratiques de formes verbales qui sont rarement courantes. Au niveau culturel, L'apprenant découvrira les images poétiques. Il peut faire une comparaison à tout moment entre les images poétiques et les figures de style de la littérature étrangère et celle de sa langue première : un apprenant arabe entend un poème en langue étrangère lui permettra de découvrir des nouvelle images poétiques et des nouveaux rythmes. Il peut aussi comparer la versification des poèmes écrits en français langue étrangère et celle des poèmes écrits dans sa langue maternelle.
Mais, il ne faut pas oublier la fonction poétique. Il y a toujours un message à transmettre. D’après Marie Claude Albert et marc Souchon« dans la plupart des discours circulant dans la société, la fonction dominante est informative, référentielle, en littérature, et singulièrement dans la poésie, l'accent est mise sur le «message».[1]


[1] Les textes littéraires en classe de langue, Marc Souchon



Partager:

fadilo-kl

Post A Comment: